Accueil > Valorisation et traitement > Fiches déchets > Déchets banals (déchets ménagers et assimilés) > Déchets de métaux ferreux, non ferreux et précieux > Définition

Définition



Les métaux ferreux et/ou ferrailles sont d’une part des déchets de fabrication qui apparaissent entre le stade du métal liquide et la consommation du produit industriel final ou d’autre part des objets métalliques en fin de vie mis au rebut.

Quatre catégories sont à distinguer :

  • les chutes ou rebuts de fabrication propres à la sidérurgie (ferrailles de qualité) qui sont intégralement recyclées au sein même de l’usine qui les a produites,
  • les chutes des usines de transformation (de nature et de qualité très variables) qui transitent généralement par le négoce de la ferraille,
  • la ferraille de récupération, elle comprend toute la fonte et l’acier mis au rebut, ou démolis (épaves automobiles, matériel ferroviaire, démolition de charpentes métalliques, vieilles machines industrielles, équipement agricole réformé, électroménager hors d’usage,...), la qualité de cette ferraille est très variable et dépend des utilisations antérieures,
  • le fer de réemploi, récupéré lors des démolitions d’ouvrages métalliques, des démontages d’usines, de ponts, de charpentes, de voies ferrées, de machines, de gros engins,...

Les métaux non ferreux comprennent tous les métaux à l’exception du fer à l’état pur ou faiblement allié (moins de 10 %) : cuivre, aluminium, plomb, zinc, ...

On distingue pour chaque catégorie de métal trois types de matières recyclables :

  • les chutes neuves de fabrication produites par les industries de la transformation,
  • les matériels usagés mis au rebut,
  • les composés métalliques destinés à être traités pour en extraire le métal contenu,
  • les contenants et emballages divers (canettes...).

Les métaux précieux proviennent de la bijouterie, de l’industrie ou des produits domestiques en fin de vie, il s’agit de l’or, de l’argent, du platine et du palladium... Ils sont issus des imprimeries, des industries de photogravure, des industries et laboratoires photographiques et cinématographiques, de la radiologie médicale, des bijouteries, de l’industrie de traitement de surface, du matériel électronique…(ou faire un cas particuliers sur les métaux précieux).

Les principales activités produisant des déchets métalliques sont les suivantes (Source ADEME) :

Activité Type de déchet généré
Sidérurgie Chutes propres de la sidérurgie : il s’agit de ferrailles de qualité, dont les caractéristiques sont exactement connues et qui représentent donc pour l’aciériste une matière première de choix.
Incinération des ordures ménagères Résidus métalliques d’incinération : les unités d’incinération des ordures ménagères s’équipent de plus en plus de systèmes magnétiques de déferrage des mâchefers permettant, après combustion, d’isoler et de récupérer les boîtes de conserve et autres ferrailles.
Les usines de transformation de produits sidérurgiques ou éléments de fonderie Déchets ferreux de qualité très inégale : les sidérurgistes se sont adaptés à la présence de zinc ou d’étain apparue sur les chutes de ferrailles en raison des traitements de surface utilisés : le zinc est récupéré dans les installations de traitement des fumées et l’étain reste allié à l’acier.
Gestion des déchets Objets métalliques issus des mises au rebut ou des démolitions : épaves automobiles, matériel ferroviaire, éléments de charpentes métalliques, ferrailles navales, appareils électroménagers hors d’usage, emballages ménagers…. La qualité de cette ferraille est très variable du fait de la variété de ces usages.
Industrie mécanique et artisan industriel Copeaux métalliques issus des processus d’usinage : ils sont généralement imprégnés d’huile de coupe (à l’exclusion des copeaux issus du matriçage).
Bâtiment, construction Métaux issus de la démolition : les phases de démolition sont généralement précédées d’une phase de dépose lors de laquelle les principaux éléments métalliques sont extraits du bâtiment.
Tout secteur d’activité Fûts métalliques : de nombreux produits liquides ou pulvérulents sont conditionnés dans des fûts de 5L à 200L. Les produits contenus peuvent être dangereux (huiles, graisses, solvants…) ou d’une autre nature, notamment alimentaires (colorants, poudres alimentaires, sucre, huile alimentaire).
Traitement de surface Bains de traitement de surface contenant des métaux précieux (argent)
Imprimeries, photogravure, photographie, cinématographie, radiologie médicale, bijouteries, matériel électronique Métaux précieux
Exemple : les sels d’argent contenus dans les films et bains photographiques contiennent des métaux précieux

Fiches en lien avec les déchets ferreux et non ferreux :

Partenaires