Accueil > Valorisation et traitement > Fiches déchets > Déchets spécifiques > Déchets de l’automobile > Véhicules hors d’usage (VHU) > Quelle solution pour les VHU ?

Quelle solution pour les VHU ?



Prévention / Réduction

L’objectif, compte tenu de l’évolution technologique, est d’atteindre 5% de déchets lors de la destruction des VHU en 2015, les 95% restant doivent être réutilisés ou valorisés. Un des moyens d’arriver à ces objectifs est de réfléchir à la fin de vie des véhicules dès leur conception. En limitant l’utilisation de substances dangereuses et en facilitant leur démontage et la dépollution, la production de déchets notamment dangereux peut être limitée.

Un entretien régulier de son véhicule permet de retarder sa fin de vie.

Gestion

Le stockage des véhicules hors d’usage doit se faire sur des dalles étanches avec un système de récupération des eaux de ruissellement pour éviter une pollution des sols.

Collecte

Les véhicules hors d’usage doivent être repris gratuitement par les démolisseurs ou broyeurs agrées par le préfet de département ou par un centre de regroupement désigné par un fournisseur automobile. Cependant la reprise n’est pas gratuite si les VHU sont dépourvus de leurs composants essentiels ou s’ils contiennent des équipements non hologués qui augmentent le coût de traitement. (Liste des démolisseurs et broyeurs agréés en 2010 )

Les véhicules accidentés sont généralement pris en charge par les assureurs qui contractualisent directement avec des démolisseurs ou avec des gestionnaires distributeurs.

Traitement

Une fois collecté, les VHU sont mis en sécurité ; les airbags, les réservoirs sont retirés. Des opérations de dépollution et de récupération des fluides de l’automobile (huiles, acides, liquides de frein et de refroidissement) sont imposées au moment du désassemblage, ce sont des déchets spéciaux et ils doivent suivre les filières adaptées. Cette dépollution doit se faire sur une aire de travail spécifiquement conçue, devant respecter une réglementation très précise.
Les pièces pouvant être réutilisées et recyclées sont démontées.
Le VHU est ensuite broyé, les différents éléments qui en sont issus sont triés, puis les métaux ferreux et non ferreux sont récupérés par différents procédés (flottation, séparation magnétique) pour être valorisés en sidérurgie et métallurgie.
Les éléments restants sont les Résidus de Broyage Automobile (RBA), ils représentent un déchet hétérogène (plastique, textile, caoutchouc, verre) difficilement valorisable. Ils sont recyclés, utilisés comme combustible de substitution en cimenterie ou incinérés avec récupération d’énergie.

Transport

Il n’y a pas de bordereau de suivi d’élimination des déchets pour les véhicules hors d’usage mais le propriétaire doit remettre la carte grise au démolisseur avec la mention « cédé le … » ou « vendu le.. » avec la date. Quant au démolisseur, il doit remettre au propriétaire un récépissé de destruction dans les 15 jours et en adresser un exemplaire à la préfecture.
Lorsque le véhicule hors d’usage doit être tracté ou remorqué par un professionnel, le véhicule tracteur doit répondre aux prescriptions de l’arrêté du 30 septembre 1975 et posséder une autorisation (carte blanche barrée bleu).

Partenaires