Accueil > Valorisation et traitement > Fiches déchets > Déchets dangereux > Solvants usés > Quelles solutions pour la réduction, la valorisation et le traitement (...)

Quelles solutions pour la réduction, la valorisation et le traitement ?



Prévention / Réduction

La réduction des quantités de solvants produites se fait, en particulier dans le domaine des peintures et vernis (fabrication, application), en développant des produits sans solvants : peintures à l’eau, peintures en poudre ou avec des quantités moins importantes : peintures et vernis écolabellisés.
Les quantités utilisées peuvent également être réduites en optimisant les procédés utilisateurs de solvants.
L’utilisation des machines hermétiques de nettoyage fonctionnant à chaud et en circuit fermé : les pièces métalliques y sont dégraissées par des vapeurs de solvant, permet de diminuer la consommation de solvants mais également de réduire très significativement les émissions de COV et de réaliser d’importants gains sur les coûts de fonctionnement.
Actuellement, la volonté nationale est de réduire les quantités de solvants, en particulier les chlorés.

Gestion dans l’entreprise

Le stockage et la manipulation des solvants usés doivent se faire de manière identique à ceux des solvants neufs, il faut notamment prendre des précautions par rapport aux risques d’incendie ou d’explosion et veiller à ce que les déchets soient identifiables (étiquetage).
Le stockage des solvants usés peut être effectué en réservoirs fixes ou en conteneurs mobiles (fûts, emballages rigides ou souples) équipés de système de rétention, en extérieur ou dans un local.
Il est important, qu’elle que soit la filière envisagée (incinération ou régénération), de ne pas mélanger les solvants, et en particulier les solvants halogénés et non halogénés. Les mélanges peuvent rendre la régénération impossible et augmenter le coût de traitement.

Collecte

En plus des collectes de déchets liquides spéciaux classiques, la reprise par le fournisseur est en développement ; elle débouche dans de nombreux cas sur un acheminement vers des filières de valorisation.

Les fournisseurs (producteur ou distributeur) titulaires de la marque « retour » délivrée par l’ADEME, reprennent les solvants usés de leurs clients (www.ademe.fr).

Le service offert par le fournisseur à son client est :

  • la reprise systématique des produits usagés,
  • l’organisation adaptée de la collecte, de la valorisation ou de l’élimination des produits usagés,
  • le respect des règles de protection de l’environnement,
  • les conditions économiques optimales du service.

Les particuliers peuvent déposer leurs solvants usés en déchèterie.

Traitement

Valorisation
La valorisation des solvants, en particulier des chlorés est envisageable :

  • soit sur site pour les entreprises qui en détiennent des quantités significatives (mise en place d’une unité de régénération par distillation)
  • soit en faisant appel à des entreprises spécialisées dans la régénération de solvants.
    La régénération constitue la technique de traitement à privilégier. Elle est basée sur le principe de distillation, le principe est d’extraire les impuretés et de séparer les différents types de solvants entre eux.

Incinération
Le traitement des solvants non régénérés, ainsi que les boues et culots issus des installations de régénération, doit se faire par l’incinération (traitement thermique avec valorisation énergétique de préférence), dans des installations spécialisées. L’incinération est la seule solution pour les mélanges de solvants usés d’origine et de nature trop différentes.
Certaines cimenteries détiennent une autorisation leur permettant d’accepter ces mélanges utilisés comme combustible de substitution.

Transport

Le transporteur doit déclarer son activité en préfecture s’il dépasse 100 kg de déchets dangereux par chargement. Selon leur composition et leur quantité, les solvants sont susceptibles d’être soumis au règlement du transport des marchandises dangereuses ADR.
_Le producteur de déchets doit remettre un bordereau de suivi de déchets dangereux à un tiers (transporteur, éliminateur).

PDF - 45.8 ko
BSDD

et

PDF - 49.8 ko
Notice explicative
Partenaires