Valorisation et traitement
Huiles usagées

Huiles usagées

Définition

Sont regroupées sous cet intitulé :

Les activités susceptibles de produire des huiles usagées sont notamment :

Exemples d’huiles usagées :
Huile de vidange, Huile entière, Huile moteur, Huile de tréfilage, Huile de trempe, Huile d’engrenage, Huile de circuit hydraulique …

Fiches en lien avec les huiles usagées :
Ne sont pas comprises dans cette catégorie, les huiles dites « solubles » utilisées pour le travail des métaux et des huiles végétales (huiles de friture…).

Les huiles contenant des PCB sont décrites dans le Fiche PCB et PCT.

Quelques chiffres

En 2007, le gisement des huiles usagées émis s’est établi à 361 080 tonnes dont 276 740 tonnes d’huiles noires et 84 340 tonnes d’huiles claires. Le pourcentage récupéré est de l’ordre de 62% de la production soit 223 411 tonnes d’huiles collectées.
(Bilan de l’année 2007 sur la filière huiles usagées de l’ADEME, Septembre 2008)

Le gisement d’huiles usagées collecté en 2007 en Picardie est de 7 832 tonnes.
(Source PREDD, Plan Régional d’Elimination des Déchets Dangereux de Picardie-Novembre 2009)

Cadre réglementaire

L’élimination des huiles usagées relève d’une réglementation spécifique :

Les obligations :

Codes possibles de ces déchets selon l’annexe II de l’article R.541-8 du code de l’environnement

08 03 19* huiles dispersées
08 04 17* huiles de résine
13 Huiles et combustibles liquides usagés (sauf huiles alimentaires et huiles figurant aux chapitres 05, 12 et 19)
13 01 Huiles hydrauliques usagées :
13 01 04* autres huiles hydrauliques chlorées (émulsions)
13 01 09* huiles hydrauliques chlorées à base minérale
13 02 Huiles moteur, de boîte de vitesses et de lubrification usagées
13 02 04* huiles moteur, de boîte de vitesses et de lubrification chlorées à base minérale
13 02 05* huiles moteur, de boîte de vitesses et de lubrification non chlorées à base minérale
13 02 06* huiles moteur, de boîte de vitesses et de lubrification synthétiques
13 02 07* huiles moteur, de boîte de vitesses et de lubrification facilement biodégradables
13 02 08* autres huiles moteur, de boîte de vitesses et de lubrification
13 03 Huiles isolantes et fluides caloporteurs usagés
13 03 06* huiles isolantes et fluides caloporteurs chlorés à base minérale autres que ceux visés à la rubrique 13 03 01
13 03 07* huiles isolantes et fluides caloporteurs non chlorés à base minérale
13 03 08* huiles isolantes et fluides caloporteurs synthétiques
13 03 09* huiles isolantes et fluides caloporteurs facilement biodégradables
13 03 10* autres huiles isolantes et fluides caloporteurs

(* : Déchets dangereux)

Codes déchets (annexe II)

Quelle solution pour les huiles usagées ?

Prévention / Réduction

Il faut privilégier l’achat des huiles de bonne qualité qui ont une durée de vie plus longue et qui peuvent être moins nocives pour l’environnement.
L’espacement des vidanges d’huiles moteur grâce à l’utilisation de lubrifiants de qualité permet de diminuer la quantité de déchets produits.
Les industriels doivent favoriser le recyclage en interne des huiles claires.
Pour les huiles industrielles, les nombreuses utilisations rendent difficiles les actions de réduction des déchets. Le marché des biolubrifiants biodégradables (origine végétale ou pétrolière) et celui des biolubrifiants (origine végétale, biodégradables ou pas) sont émergents.

Gestion dans l’entreprise


Les détenteurs d’huiles usagées ne doivent pas mélanger les différentes catégories d’huiles usagées, ou les mélanger avec d’autres déchets liquides (eau, solvants, antigel, huiles de friture…) pour permettre le recyclage.
Tous stockage d’huile doit disposer, au même titre que les déchets liquides spéciaux ou dangereux pour l’environnement, d’une capacité de rétention égale à la plus grande de ces deux valeur soit à 50% des volumes additionnés soit 100% du plus grand volume stocké. Ce stockage peut se faire dans une cuve enterrée à double paroi avec détecteur de fuite, une cuve aérienne sur rétention ou des conteneurs dédiés pour les huiles usagées à double paroi afin de limiter les risques de pollution.

Collecte

Les entreprises doivent faire appel à un ramasseur agréé pour l’élimination des huiles usagées ; si les quantités sont inférieures à 600l, des points de collecte existent principalement dans les déchèteries acceptant les professionnels.
Les particuliers peuvent déposer leurs huiles usagées en déchèterie. (lien liste déchèteries)
Ils peuvent également déposer gratuitement leurs huiles, aux heures d’ouverture, chez les professionnels du commerce et de la réparation automobile qui proposent ce service : Norauto, Peugeot, Citroën, Feu Vert, etc.

A savoir : les collecteurs d’huile développent un service de collecte des filtres à huile usagés. Les composants du filtre sont séparés par égouttage, broyage et centrifugation. La partie métallique est fondue pour être réutilisée. La partie plastique-papier est utilisée comme combustible de substitution dans les cimenteries. L’huile suit les filières de traitement expliquées ci-dessous.

Traitement

Valorisation
La valorisation matière :

La valorisation énergétique :
L’huile usagée avec un pouvoir calorifique équivalent à 90% de celui du fuel est un bon combustible. Toutefois son utilisation doit se faire dans des installations aptes à capter tous les éléments polluants émis lors de sa combustion (cimenterie, centre d’incinération spécialisé…).

Tous les éliminateurs d’huiles usagées doivent être autorisés au titre de la législation des Installations Classées, cette autorisation vaut agrément.
En 2006 pour la Région, 58% des huiles usagées ont été éliminées par régénération et 42% par co-incinération.

Transport

En fonction de leur point éclair, certaines huiles usagées sont soumises à la réglementation ADR sur le transport des marchandises dangereuses, c’est-à-dire si elles appartiennent à la classe 3 : Matières liquides inflammables.
Les détenteurs qui remettent leurs huiles usagées aux ramasseurs agréés sont exemptés d’émettre un bordereau de suivi des déchets dangereux (BSDD), mais ils doivent recevoir un bon d’enlèvement des huiles usagées.
En revanche, l’émission du bordereau de suivi des déchets dangereux est obligatoire pour les ramasseurs agréés.

PDF - 45.8 ko
BSDD

et

PDF - 49.8 ko
Notice explicative

Interdictions

Les huiles usagées ne doivent être ni abandonnés, ni brûlés à l’air libre.
Les huiles usagées ne doivent pas être déversés dans les réseaux d’évacuation d’eaux usées, ni rejetés dans le milieu naturel ou avec les ordures ménagères.

Sites Internet

Bibliographie

Prestataires et acteurs : Huiles usagées

SoapFault exception: [HTTP] Could not connect to host in /home/web/www.dechets.picardie.fr/ecrire/public/evaluer_page.php(56) : eval()'d code:194 Stack trace: #0 [internal function]: SoapClient->__doRequest('__call('liste_entrepris...', Array) #2 /home/web/www.dechets.picardie.fr/ecrire/public/evaluer_page.php(56): eval() #3 /home/web/www.dechets.picardie.fr/ecrire/public.php(142): include('/home/web/www.d...') #4 /home/web/www.dechets.picardie.fr/spip.php(24): include('/home/web/www.d...') #5 {main}
Ce document provient du site Prévention, valorisation et traitement des déchets - Région Picardie