Accueil > Valorisation et traitement > Fiches déchets > Déchets banals (déchets ménagers et assimilés) > Déchets de matières plastiques

Déchets de matières plastiques




Définition

Il existe deux grandes catégories de plastiques :

  • Les thermoplastiques tels le polyéthylène haute densité (PEhd), le polyéthylène basse densité (PEbd), le polyéthylène téréphtalate (PET), le polypropylène (PP), le polychlorure de vinyle (PVC), le polystyrène (PS), le polystyrène expansé (PSE) qui représentent plus de 80% du marché : ils fondent sous l’effet de la chaleur et reprennent leur rigidité en refroidissant. Techniquement ils peuvent être recyclés ou régénérés.
  • les thermodurcissables, tels que les polyuréthanes réticulés, la bakélite, les polyesters insaturés, sont des matières initialement liquides qui durcissent sous l’effet de la chaleur et de la pression. Leur transformation est irréversible, ils sont inaptes à la régénération.

Il existe également des plastiques composites à base de thermoplastiques ou de thermodurcissables mélangés à d’autres pour en améliorer les propriétés mécaniques (exemple : fibre de verre). Le mélange plastique / charge rend le recyclage très difficile.

La composition des plastiques est de plus en plus complexe (antioxydants, stabilisants UV, colorants, …) ce qui est un obstacle à leur recyclage.

Les déchets d’emballages plastiques ont différentes origines :

  • Les déchets de l’industrie du plastique (rebus et ratés de production et de transformation),
  • Les plastiques contenus dans les ordures ménagères (bouteilles, flacons, gobelets, films…),
  • Les emballages industriels et commerciaux,
  • Les résidus de broyage automobile et des déchets d’équipements électriques et électroniques, (mettre lien)
  • Les plastiques agricoles (films, paillages…), (mettre lien)
  • Les déchets de démolition du bâtiment. (mettre lien)

Exemples de déchets de matières plastiques :

  • PET : bouteilles de boisson gazeuse, d’huiles de cuisine, fils textiles,
  • PEhd : bouteilles, bidons (huiles de moteur), caisses, casiers,
  • PVC : barquettes, boîte alimentaire, film alimentaire, tuyaux de canalisations, gaines électriques,
  • PEbd : sacs et emballages plastiques, palettes, films étirables, bouteilles (ex : shampoing),
  • PP : sachets et films transparents (ex emballages biscuits), automobiles (pare-chocs…),
  • PS : pots de yaourts, gobelets, emballages,
  • PC : casque, CD/DVD, prothèse,
  • thermodurcissables : PUR (polyuréthane) : mousses, PA (polyamide) : nylon, PMMA (poly-méthacrylate de méthyle) : plexiglas, PTFE (poly-tétra-fluoro-éthylène) : téflon.

Fiches en lien avec les déchets de matières plastiques :

Quelques chiffres

Les déchets de matières plastiques représentent en France 2 500 000 tonnes comprenant :

  • les déchets de l’industrie du plastique (production et transformation) : 150 000 t/an ;
  • les plastiques contenus dans les ordures ménagères (bouteilles, flacons, gobelets, films…) : 1,5 Mt/an ;
  • les emballages industriels et commerciaux : 400 000 t/an ;
  • les résidus de broyage automobile : 200 000 t/an ;
  • les plastiques agricoles (films, paillages…) : 100 000 t/an ;
  • les déchets de démolition du bâtiment : 80 000 t/an.

En France :

  • 5 bouteilles et flacons plastiques sur 10 sont triés par les habitants pour le recyclage.
  • 1 000 000 tonnes d’emballages plastiques sont mis sur le marché (dont 437 000 tonnes de bouteilles et flacons).
  • 226 000 tonnes de bouteilles et flacons plastiques sont collectés.
  • Les emballages plastiques représentent 16 kg/hab/an dans les déchets des ménages. (Source Valorplast 2009)

En Picardie, la collecte des déchets plastiques industriels s’élève à 8 098 tonnes.
(Source Inventaire des déchets ménagers et assimilés de 2008 en Picardie, ADEME).

Cadre réglementaire

Les déchets de matières plastiques ne sont pas soumis à une réglementation spécifique et dépendent de la réglementation générale sur les déchets. Ils sont considérés comme non dangereux, sauf s’ils sont souillés par des produits dangereux.

Les emballages plastiques sont soumis à une réglementation spécifique figurant aux articles suivants du Code de l’Environnement :
- Aux articles R. 543-66 à R. 543-74 pour les déchets d’emballages dont les détenteurs finaux ne sont pas les ménages imposant la valorisation des déchets d’emballages ;
- Aux articles R. 543-53 à R. 543-65 pour les déchets d’emballages dont les détenteurs finaux sont les ménages, ils s’appuient sur la responsabilité élargie du producteur en rendant obligatoire la contribution à l’élimination des déchets d’emballage par les producteurs. Trois possibilités sont offertes à ces industriels :

  • mettre en place un dispositif de consignation de leurs emballages ;
  • organiser eux-mêmes la reprise de leurs emballages en vue de leur valorisation,
  • transférer leurs responsabilités à des organismes agréés par les pouvoirs publics.

- A l’article R. 541-14 qui fixe des objectifs minimaux de recyclage de 22,5% en poids pour les matières plastiques.
Les articles R.543-42 à R.543-52 précisent les exigences de prise en compte de l’environnement dans la fabrication de l’emballage.
Les seuls modes de valorisation autorisés sont la réutilisation, la valorisation matière, la valorisation énergétique. L’envoi direct en décharge, l’incinération sans récupération d’énergie tout comme le brûlage à l’air libre sont interdits.

Codes possibles de ces déchets selon l’annexe II de l’article R.541-8 du code de l’environnement

02 01 Déchets provenant de l’agriculture, de l’horticulture, de l’aquaculture, de la sylviculture, de la chasse et de la pêche :
02 01 04 déchets de matières plastiques (à l’exclusion des emballages)
07 02 Déchets provenant de la FFDU de matières plastiques, caoutchouc et fibres synthétiques :
07 02 13 déchets plastiques
12 01 Déchets provenant de la mise en forme et du traitement mécanique et physique de surface des métaux et matières plastiques :
12 01 05 déchets de matières plastiques d’ébarbage et de tournage
15 01 02 emballages en matières plastiques
16 01 Véhicules hors d’usage de différents moyens de transport (y compris machines tous terrains) et déchets provenant du démontage de véhicules hors d’usage et de l’entretien de véhicules (sauf chapitres 13, 14 et sections 16 06 et 16 08) :
16 01 19 matières plastiques
17 Déchets de construction et de démolition (y compris déblais provenant de sites contaminés)
17 02 03 matières plastiques
19 12 Déchets provenant du traitement mécanique des déchets (par exemple : tri, broyage, compactage, granulation) non spécifiés ailleurs :
19 12 04 matières plastiques et caoutchouc
20 Déchets municipaux (déchets ménagers et déchets assimilés provenant des commerces, des industries et des administrations) y compris les fractions collectées séparément :
20 01 39 matières plastiques

(FFDU : Fabrication, Formulation, Distribution et Utilisation)

Codes déchets (annexe II)

Quelles solutions pour la valorisation des plastiques ?

Prévention / Réduction

  • Réutiliser les emballages.
  • Privilégier l’achat de produits qui ne sont pas sous vide ou suremballés.
  • Demander d’être livré en vrac, d’être livré dans des conteneurs réutilisables ou de plus grandes capacités.
  • Trier correctement les plastiques et ne pas les mélanger car tous les plastiques ne sont pas identiques. Ils ne se recyclent pas tous de la même manière, ni en vue des mêmes utilisations, d’où l’importance du tri.
  • Eviter d’acheter les prêts à jeter (vaisselles jetables)
  • Faire le choix de boire l’eau du robinet. L’eau du robinet est disponible sans emballage. Par rapport à l’eau embouteillée, cela permet d’économiser environ 10 kg de déchets par an et par personne. De plus, l’eau du robinet coûte 100 à 300 fois moins cher que l’eau en bouteille.

Gestion

Il faut mettre en place des bennes ou des poubelles facilement identifiables réservées aux déchets plastiques pour réaliser le tri et les protéger des dépôts de déchets indésirables.
Il est conseillé de les stocker dans un local propre et sec à l’abri de l’humidité.

Les déchets plastiques triés ne doivent pas être mélangés aux plastiques souillés car l’ensemble sera alors considéré comme souillé et ne pourra pas être recyclé, les coûts d’élimination résultants seront donc plus élevés.

Le mélange des déchets plastiques est un obstacle majeur au recyclage car chaque matière plastique à des caractéristiques physiques qui lui sont propres et qui impliquent des applications spécifiques. C’est pourquoi le tri à la source des matières plastiques entre elles est essentiel pour ne pas contaminer les différents lots mais aussi pour limiter les coûts de prestations de tri.

Les déchets plastiques peuvent être compactés pour limiter leur volume lors du transport, mais si un tri complémentaire est nécessaire, il ne faut pas trop compacter les balles.

Collecte

Les déchets d’emballages ménagers plastiques font l’objet de collectes sélectives par apport volontaire ou en porte à porte, séparés ou non des autres déchets valorisables.

Les déchets plastiques des industriels peuvent être collectés par un prestataire spécialisé.

Réemploi et Valorisation

Réemploi
Les emballages essentiellement industriels (palettes de transport, caisses de livraison ou de déménagement, fûts, sacs de grandes capacités, big bags…) offrent de nombreuses opportunités de réemploi.
Les déchets plastiques peuvent également être utilisés en tant que charge :

  • utilisation des plastiques thermodurcissables en substitution des charges minérales,
  • utilisation des déchets de polystyrène expansé dans certains bétons ou briques ce qui permet l’allégement du matériau,
  • ajout de déchets thermoplastiques dans la constitution des revêtements routiers, ce qui permet d’améliorer les performances de l’enrobé, en particulier sa résistance à la fissuration et à l’orniérage.

Filières de valorisation
-  La valorisation matière existent sous deux formes et ne s’appliquent qu’aux thermoplastiques.

  • Le recyclage mécanique est une suite de traitements (lavage, broyage, séchage ou granulation), permettant une refonte de la matière pour obtenir une matière première secondaire qui sert à fabriquer un produit fini commercialisable. Il nécessite en général des plastiques propres et triés.
  • La régénération consiste à transformer des déchets plastiques d’une même nature (PVC, PET) et exempts d’impuretés en granulés ou en poudre pour être commercialisés en substitution de résines vierges.

-  La valorisation chimique se présente sous trois formes :

  • La « dépolymérisation » consiste à retrouver le monomère de base, par voie chimique, à partir du déchet de sorte à produire un matériau dont les propriétés sont très proches du matériau d’origine. Cette technique s’applique aux thermoplastiques et thermodurcissables.
  • La dissolution consiste en une mise en solution du polymère considéré de manière sélective, ce qui permet d’effectuer un tri et d’éliminer les impuretés. La solution est ensuite distillée pour obtenir le polymère de base purifié prêt à l’emploi. Elle ne s’applique qu’aux thermoplastiques.
  • L’extrusion réactive permet de modifier par greffage la chaîne polymère afin d’obtenir de nouveaux matériaux.

-  La valorisation énergétique qui se réalise essentiellement dans des usines d’incinération des ordures ménagères équipées de récupérateur d’énergie et de dispositifs réglementaires de traitement des fumées.

Si la valorisation de matières plastiques par famille est relativement aisée, il n’en est pas de même pour les plastiques en mélange. Ainsi chaque grande famille de plastique, PSE, PVC, PEHD, PEBD…doit préférentiellement être recyclée séparément.
Notons toutefois que des procédés mélangeant certains plastiques et faisant appel à des compatibilisants (additifs de polymères) commencent à apparaître, de même qu’une homogénéisation des gisements par une moindre utilisation de plastiques mélangés semble se dessiner.

Exemples d’objets faits à partir de plastiques recyclables :

  • A partir du PET : bouteilles, fibres polyester, couettes, ouates, isolants pour le bâtiment, tapis pour l’automobiles, vêtements de protection…
  • A partir du PEhd/PP : arrosoirs, tubes de drainage, flacons, sièges auto…

Comment amplifier le recyclage des matières plastiques ?

Premièrement il faudra vaincre plusieurs obstacles, dont les principaux sont :

  • la fluctuation des cours de la résine vierge liés à ceux du pétrole alors que les coûts de mise en œuvre du recyclage augmentent,
  • l’existence pour certains débouchés potentiels (toujours peu nombreux) pour lesquels l’existence de normes réglementaires ou techniques interdisent l’utilisation de matières régénérées (ex : gaines électriques, secteur médical…)
  • la réticence de certains plasturgistes vis à vis de la matière recyclée.

Deuxièmement il faudra soutenir et mettre en avant les structures adéquates.
A titre d’exemple :

Pour améliorer la récupération et la valorisation des emballages plastiques provenant des ménages la société agréée Eco-Emballages mène des actions auprès des collectivités locales (sensibilisation, aides financières).

Pour les plastiques non ménagers des groupements professionnels ont été créés :

  • Le groupement d’intérêt économique ECO-PSE des fabricants français d’emballages en polystyrène expansé. Il intervient à la fois comme centre de documentation et comme interface entre tout détenteur final d’emballages usagés et la filière de valorisation la mieux adaptée.
  • L’association ECOFUT organise en France la valorisation des emballages industriels et commerciaux (bidons, fûts, conteneurs, seaux et big-bags). Ceux-ci sont, selon leur contenu et leur état, reconditionnés, valorisés ou détruits dans des sites spécialisés. Pour cela l’association a développé un réseau d’opérateurs agréés par les pouvoirs publics et par elle-même. Ces opérateurs s’engagent en signant la charte « ECOFUT » à collecter et traiter les emballages conformément au décret du 13 juillet 1994 mais aussi à assurer la traçabilité des emballages traités. Ils doivent par ailleurs orienter de manière objective le détenteur final vers les opérateurs susceptibles de traiter les emballages usagés en fonction des impératifs de traitement et l’informer sur les débouchés dans les différentes filières de valorisation (Source : www.ecofut.org).

En Picardie
Le CRITT Polymères (Centre Régional d’Innovation et de Transfert Technologie) de Picardie peut intervenir pour :

  • L’analyse et la résolution de problèmes techniques,
  • Le diagnostic des flux de matières en vue d’une réduction à la source des déchets ou d’un recyclage en interne,
  • La réalisation des essais de valorisation de plastiques en mélange ou non.

Ce centre est reconnu Centre de Ressources Technologiques par le Ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies et le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi notamment sur l’axe du recyclage.

Transport

Le transporteur doit déclarer sont activité en préfecture si la quantité transportée dépasse 500kg de déchets non dangereux par chargement.

Interdictions

Les déchets en plastiques ne doivent être ni abandonnés, ni enfouis, ni brûlés à l’air libre.

A savoir

Seuls les bouteilles et flacons en plastique se recyclent :

  • Alimentaire : bouteilles de soda, d’eau, d’huile, de lait, de soupe, flacons de mayonnaise, de sauce tomate, conteneurs à vin …
  • Flacons de produits ménagers : adoucissant, lessive, liquide-vaisselle…
  • Flacons de produits d’hygiène : shampoing, bain moussant, gel douche...

Sites internet

Prestataires et acteurs : Déchets de matières plastiques

Prestataires picards

Département : 02
Calandrage Industriel Français - 02400 CHATEAU-THIERRY
DUCAMP - 02100 SAINT QUENTIN
HAUBOURDIN ETS - 02100 SAINT-QUENTIN
HAUBOURDIN ETS - 02100 St Quentin
MAGUIN S.A.S. - 02800 CHARMES
SARL VALOR BAT - 02700 Condren
SAS ETS HAUBOURDIN - 02100 SAINT-QUENTIN
SNEIP (Société Nationale d'Extrusion et d’Injection des Plastiques) - 02120 GUISE

Département : 60
BURY PLASTIQUES SERVICES - 60250 BURY
CHIMIREC VALRECOISE - 60130 SAINT JUST EN CHAUSSEE
CRITT POLYMERES PICARDIE - 60550 VERNEUIL-EN-HALATTE
DELPHI environnement - 60510 BONLIER
ECOPLASTICS - 60870 BRENOUILLE
ECOPLASTICS - 60870 BRENOUILLE
ECOVALOR SA - 60700 PONT-SAINTE-MAXENCE
ECOVALOR SA - 60700 BRENOUILLE
EMMAUS - 60600 CLERMONT ERCUERY
ENGAZONNEMENT INDUSTRIEL - 60190 ARSY
HOCHARD - 60730 ULLY ST-GEORGES
LES ATELIERS DE LA BERGERETTE - 60000 BEAUVAIS
MINIGRIP FLEXICO - 60544 MERU CEDEX
NEXT POLYMERES - 60430 PONCHON
NEXT POLYMERES - 60430 PONCHON
PLANET WATTHOM - 60300 SENLIS
PMG 60 - 60480 FROISSY
PRODHAG NORD - 60400 PASSEL
RECYCLERIE / DECHETERIE CREVECOEUR-LE-GRAND - 60360 CREVECOEUR-LE-GRAND
RECYCLERIE DU PLATEAU PICARD - 60130 SAINT-JUST-EN-CHAUSSEE
S.E.V.P. DÉCHETS - 60170 PIMPREZ
SAS BUTIN SEDIC - 60540 BORNEL
SAS ESIANE - 60870 VILLERS-SAINT-PAUL
SATEL - 60240 LIERVILLE
SOTEP - 60310 ROYE-SUR-MATZ
VBC 3000 - 60155 RAINVILLERS
WATTOHM TECHNOLOGIES - 60300 SENLIS

Département : 80
GAEC DE LA FERME DU BELLET - 80560 AUCHONVILLERS
LA BROCANTE DU BRICOLEUR - 80890 CONDE-FOLIE
LES ASTELLES - 80016 AMIENS cedex 1
VANNIER MANUTENTION - 80190 MESNIL-SAINT-NICAISE
VIDAM - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM - 80100 ABBEVILLE
VIDAM - 80100 ABBEVILLE
VIDAM - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM SAS - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM SAS - 80048 Amiens Cedex 1
VIDAM VTS - 80000 AMIENS

Prestataires dans les autres départements

Département : 12
SOPAVE - 12110 VIVIEZ
SOPAVE - 12110 VIVIEZ

Département : 27
DK PLAST - 27940 AUBEVOYE
DK PLAST - 27940 AUBEVOYE

Département : 38
QUALIREC 38 - 38120 SAINT-EGREVE

Département : 59
ACK Plastiques SA - 59730 BRIASTRE
DUO EMBALLAGE - 59780 WILLEMS
TANK SERVICE - 59563 LA MADELEINE
TECMA - 59450 SIN-LE-NOBLE
Wagret - 59500 Douai

Département : 62
JET SAC - 62260 AUCHEL
PACK2PACK LILLE SAS - 62092 HAISNES Cedex
PROFUTEX - 62138 BILLY-BERCLAU
ROLL GOM - 62217 TILLOY-LES-MOFFLAINES
SOTRENOR - 62710 COURRIERES

Département : 75
ECO PSE - 75017 PARIS
ECOFUT - 75017 Paris
GPIC - 75854 PARIS CEDEX 17

Département : 76
GARDET & DE BEZENAC - 76190 YVETOT
GARDET & DE BEZENAC - 76190 YVETOT
IKOS ENVIRONNEMENT - 76260 EU
TRIADIS - 76100 Rouen

Département : 92
SPMP - 92909 PARIS LA DEFENSE CEDEX

Département : 94
LRCCP - 94408 VITRY-SUR-SEINE

Département : 95
VIDAM - 95310 SAINT OUEN L\'AUMÔNE


Répertoriez votre entreprise
Partenaires