Accueil > Valorisation et traitement > Fiches déchets > Déchets banals (déchets ménagers et assimilés) > Déchets de caoutchouc

Déchets de caoutchouc




Définition

Il existe deux grandes familles de caoutchoucs :

  • les caoutchoucs naturels qui proviennent de l’hévéaculture (hévéa : arbre qui produit du latex),
  • les caoutchoucs synthétiques fabriqués à partir de dérivés du pétrole.

Les caoutchoucs sont utilisés dans de nombreux secteurs : automobile/transport (pneumatiques, système de freinage, airbag, étanchéité, ..), équipement industriel, bâtiment et travaux publics (BTP), médical (préservatifs, gants, …), alimentation (tétine…), colles et adhésifs…

Les déchets de caoutchouc ont quatre origines :

  • Les déchets de caoutchouc industriel (8%),
  • Les déchets de fabrication de pneumatiques et chambres à air (3,5%),
  • Les pneumatiques usagés (86,6%),
  • Les déchets du recyclage (poudrettes, copeaux) (2%).

Fiches en lien avec les déchets de caoutchouc :

Remarque : Le terme d’élastomère qualifie les polymères ayant des propriétés élastiques analogues à celles du caoutchouc naturel. Aujourd’hui "caoutchouc" et "élastomère" sont des synonymes. Ils désignent des polymères ayant des propriétés élastiques.

Quelques chiffres

Le gisement annuel de déchets de production de caoutchouc est estimé à 110 000t, ils sont produits à :

  • 50% par la branche du caoutchouc industriel,
  • 44% par la branche du pneumatique neuf,
  • 6% par la branche du pneumatique rechapé. (Source : Centre Français du Caoutchouc et des Polymères)

D’après le Cercle National du Recyclage, 25% du gisement du caoutchouc et des pneumatiques est valorisé chaque année.

En Picardie, la production de déchets de caoutchoucs d’origine industrielle est estimée à 1700t. (Source Inventaire des Déchets Ménagers et Assimilés de 2008 en Picardie, ADEME)

Cadre réglementaire

Les déchets de caoutchouc ne sont pas soumis à une réglementation spécifique et dépendent de la réglementation générale sur les déchets. Ils sont considérés comme non dangereux, sauf s’ils sont souillés par des produits dangereux et ils doivent alors être éliminés dans les filières adaptées.

Les exploitants d’installations de valorisation de déchets de caoutchouc doivent être en conformité avec la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).
Ces installations sont soumises aux rubriques suivantes :

  • 95 : Récupération ou régénération du caoutchouc
  • 98 bis : Dépôts ou ateliers de triage de matières usagées combustibles à base de caoutchouc, élastomères, polymères.
  • 2661 : Transformation de polymères (matières plastiques, caoutchoucs, élastomères, résines et adhésifs synthétiques)
  • 2662 : Stockage de polymères (matières plastiques, caoutchoucs, élastomères, résines et adhésifs synthétiques).

Codes possibles de ces déchets selon l’annexe II de l’article R.541-8 du code de l’environnement

04 02 09 matériaux composites (textile imprégné, élastomère, plastomère)
07 02 Déchets provenant de la FFDU de matières plastiques, caoutchouc et fibres synthétiques
07 02 13 déchets plastiques
07 02 99 déchets non spécifiés ailleurs
19 12 04 matières plastiques et caoutchouc

Codes déchets (annexe II)

Quelles solutions pour les caoutchoucs ?

Prévention / Réduction

La réutilisation des chutes de caoutchouc au sein même du process permet de réduire la production de déchets.
L’utilisation du caoutchouc naturel (latex) est à privilégier car moins nocif pour l’environnement, mais son bilan carbone est moins bon car il est récolté dans les zones inter-tropicales.

Gestion

Les déchets de caoutchouc doivent être stockés dans un endroit clos et protégé des intempéries si possible, en tas séparés afin d’éviter tout risque d’incendie ; les fumées émises lors d’un incendie étant dangereuses pour la santé et l’environnement. Dans la mesure du possible, le stockage doit être limité à de petites quantités.

Collecte

Il existe à l’heure actuelle peu de filières de collecte du au caractère diffus de ce gisement, pourtant ces déchets peuvent être valorisés.
Pour de grandes quantités, il est possible de faire appel à un prestataire spécialisé.

Réutilisation / Valorisation

Réutilisation
Une partie des déchets de caoutchouc peut être réutilisée dans le processus de fabrication.

Valorisation matière
Les déchets de caoutchouc peuvent servir à la fabrication de granulats et de poudrettes utilisés dans la fabrication de pièces (roulettes, …), de revêtement de sols sportifs et routiers, de produits d’étanchéité et d’isolation phonique…

Valorisation énergétique
Les déchets de caoutchouc peuvent faire l’objet d’une valorisation thermique en cimenteries. Ils peuvent aussi être incinérés avec d’autres déchets dans des usines d’incinération des déchets non dangereux.

Transport

Le transporteur doit déclarer sont activité en préfecture si la quantité transportée dépasse 500kg de déchets non dangereux par chargement.

Interdictions

Les déchets caoutchoucs ne doivent être ni abandonnés dans le milieu naturel, ni brûlés à l’air libre.

Sites internet

Prestataires et acteurs : Déchets de caoutchouc

Prestataires picards

Département : 02
DUCAMP - 02100 SAINT QUENTIN
MAGUIN S.A.S. - 02800 CHARMES

Département : 60
S.E.V.P. DÉCHETS - 60170 PIMPREZ
SAS BUTIN SEDIC - 60540 BORNEL
VBC 3000 - 60155 RAINVILLERS

Département : 80
VIDAM - 80100 ABBEVILLE
VIDAM - 80100 ABBEVILLE
VIDAM - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM SAS - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM SAS - 80048 Amiens Cedex 1
VIDAM VTS - 80000 AMIENS

Prestataires dans les autres départements

Département : 51
CIMENTS CALCIA - COUVROT - 51301 VITRY-LE-FRANCOIS CEDEX

Département : 59
Wagret - 59500 Douai

Département : 76
IKOS ENVIRONNEMENT - 76260 EU

Département : 92
RMP DERICHEBOURG - 92230 GENNEVILLIERS

Département : 94
LRCCP - 94408 VITRY-SUR-SEINE

Département : 95
VIDAM - 95310 SAINT OUEN L\'AUMÔNE


Répertoriez votre entreprise
Partenaires