Accueil > Valorisation et traitement > Fiches déchets > Déchets spécifiques > Déchets de pressing

Déchets de pressing




Définition

Les métiers de l’entretien des textiles (blanchisserie, teinturerie, nettoyage à sec) produisent des déchets spécifiques.
Le pressing génère notamment des déchets nocifs pour l’environnement et la santé. Il s’agit :

  • des produits détachants et des solvants, particulièrement du perchloréthylène qui permet l’extraction des composants gras ou des colorants responsables des tâches. Après extraction sur le tissu, le perchloréthylène est régénéré dans la machine par distillation. Les boues de distillation sont des boues riches en perchloréthylène (20 à 40% en masse environ).
  • la cartouche de filtration contient aussi du perchloréthylène.

Exemples de déchets de pressing :
Boues de perchloréthylène, cartouches de filtration, bidons vides de perchloréthylène, produits de détachage et leurs emballages.

Fiches en lien avec les déchets de pressing :

Quelques chiffres

Une étude menée par les Agences de l’eau en 2000 a estimé la quantité de déchets contenant du perchloréthylène à 4 700 tonnes par an sur l’ensemble de la France. (Source Guide du traitement des déchets, Syndicat National des Ingénieurs de l’Industrie et des Mines, 2009)

Cadre réglementaire

Les boues, cartouches filtrantes et produits d’emballage souillés par des produits toxiques ou polluants comme le perchloréthylène, sont soumis à la réglementation relative aux déchets dangereux.

Les activités de blanchisserie et de teintureries relèvent de la réglementation des installations classée pour la protection de l’environnement, au titre des rubriques :

  • 2330 : teinture, impression, apprêt, enduction, blanchiment et délavage de matières textiles. Ces activités sont soumises à déclaration lorsque la quantité de fibres et de tissus susceptibles d’être traitée est supérieure à 50 kg/jour mais inférieure ou égale à 1t/jour, et à autorisation lorsque cette quantité est supérieure à 1t/jour.
  • 2340 : Blanchisserie et laverie de linge. Elles sont soumises à autorisation lorsque la capacité de lavage est supérieure à 5t/jour, et à déclaration lorsque la capacité de lavage est supérieure à 500kg/jour et inférieure ou égale à 5t/jour.
  • 2345 : Nettoyage à sec pour l’entretien des textiles ou des vêtements. Cette activité est soumise à autorisation lorsque la capacité nominale des machines est supérieure à 50kg, et à déclaration lorsque la capacité nominale des machines est inférieure ou égale à 50kg mais supérieure à 0,5kg.

Pour les installations relevant de la rubrique 2345, l’arrêté du 31 août 2009 précise les prescriptions générales qui leurs sont applicables.

Le règlement n° 1005/2009 du 16 septembre 2009 relatif aux substances qui appauvrissent la couche d’ozone interdit la production, la mise sur le marché, l’utilisation, la consommation, l’importation et l’exportation du chlorofluorocarbure (CFC), du trichlorofluorométhane (CFC 11), du trichlorotrifluoroéthane (CFC 113), du tétrachlorure de carbone (CC14) et du trichloroéthane (T111). Ces substances ne peuvent plus être utilisées pour les activités de pressing comme solvants, ou comme fluides frigorigènes dans les machines.

Codes possibles de ces déchets selon l’annexe II de l’article R.541-8 du code de l’environnement

20 01 13* solvants

(* : Déchets dangereux)

Codes déchets (annexe II)

Quelles solutions pour les déchets de pressing ?

Prévention / Réduction

Le respect des dosages préconisés permet de limiter la quantité de produit utilisé, d’autant plus qu’un surdosage ne nettoie pas mieux, rend le rinçage plus difficile et constitue une dépense et une pollution inutiles.
Il est possible d’utiliser des lessives moins polluantes comme les lessives sans phosphate, à base de tensioactifs d’origine végétale ou animale, le percarbonate de calcium comme agent de blanchiment ou à biodégradabilité élevée (plus de 98%).
Le perchloréthylène usagé est réutilisé dans la machine de nettoyage à sec après distillation.
Les filtres « écologiques » autonettoyants, en remplacement des filtres à solvant ou à poudre, limitent les quantités de boues de distillation et réduisent les manipulations.
Un bon entretien des machines permet de limiter les rejets de perchloréthylène dans l’eau.
L’utilisation de machines obsolètes augmente la consommation de perchloréthylène et ne permet pas une bonne séparation de l’eau contenue dans les vêtements et du solvant. L’emploi de machines modernes permet de réduire la consommation de perchloréthylène de 50% à 70%.

Gestion

Le stockage et la manipulation des solvants chlorés usés doivent se faire de manière identique à ceux des solvants neufs, il faut notamment prendre des précautions par rapport aux risques d’incendie ou d’explosion et veiller à ce que les déchets soient identifiables (étiquetage).
Les solvants usés et les boues de distillation doivent être stockés dans des bidons étanches, sur rétention, dans un lieu aéré, à l’abri de la lumière et de l’humidité, et à l’écart de toute source de chaleur.

Pour certaines opérations présentant un risque d’inhalation important et prolongé de produit dangereux, en particulier de perchloréthylène, il convient dans ce cas d’utiliser les équipements adaptés (masque respiratoire, gants et lunettes de protection) et conformes à la réglementation.

Collecte

Les déchets dangereux produits par l’activité de pressing doivent être collectés par des prestataires agréés.
Ces collecteurs peuvent être conventionnés par les Agences de l’eau. Ces derniers disposent d’une aide financière de l’Agence de l’Eau qu’ils répercutent sur les tarifs au client.

Certains fournisseurs récupèrent les solvants chlorés usés générés par les activités de l’entretien des textiles.

Traitement

Valorisation
Les solvants sont valorisés par régénération, une distillation permet de séparer les impuretés du solvant. (Voir fiche solvants usés).
Les boues peuvent également être recyclées.

Incinération
Les solvants et les boues non régénérés sont traités en incinération dans des installations spécialisées disposant d’équipements adaptés pour le traitement des fumées.

Transport

Le producteur de déchets doit remettre un bordereau de suivi de déchets dangereux (BSDD) à un tiers (transporteur, éliminateur).

PDF - 45.8 ko
BSDD

et

PDF - 49.8 ko
Notice explicative


Le transporteur doit déclarer son activité en préfecture s’il dépasse 100 kg de déchets dangereux par chargement. Selon leur composition et leur quantité, les solvants chlorés usés sont susceptibles d’être soumis au règlement du transport des marchandises dangereuses ADR en tant que matières liquides inflammables (classe 3).

Interdictions

Ne pas jeter les déchets de pressing dans le milieu naturel ou avec les déchets ménagers, ne pas les brûler.

A savoir

Les Agences de l’eau Seine Normandie et Artois Picardie aident financièrement les entreprises qui s’inscrivent dans une démarche globale de gestion de l’eau et des déchets sur leur site.

Grâce au soutien financier de l’ADEME et du Conseil Régional de Picardie, la mission Déchets-Environnement de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Oise, a lancé en 2005, en collaboration avec les syndicats professionnels une opération de sensibilisation et d’information auprès de l’ensemble des pressings de l’Oise
Les objectifs de l’opération « PRESSING PROPRE ET SUR » :

  • Sensibiliser et informer les pressings sur la gestion de l’eau, des solvants et sur les risques de la profession ;
  • Inciter les entreprises à gérer leurs déchets dangereux dans le respect de la réglementation et à investir dans du matériel aux normes ;
  • Proposer un accompagnement individualisé aux chefs d’entreprise dans leurs démarches environnementales et de santé-sécurité au travail.

Le Conseil régional et l’ADEME financent des opérations pour aider les pressings qui s’engagent dans des actions exemplaires qui vont au-delà de la réglementation dans le cadre du FREME (Fonds Régional « Environnement, Maîtrise de l’Energie »).

Sites Internet

Prestataires et acteurs : Déchets de pressing

Prestataires picards

Département : 02
CHAMBRE DE METIERS DE L'AISNE - 02007 LAON CEDEX
DUCAMP - 02100 SAINT QUENTIN
Sarl COLLECO - 02100 SAINT-QUENTIN

Département : 60
CHAMBRE DE METIERS DE L'OISE - 60006 BEAUVAIS CEDEX
CHIMIREC VALRECOISE - 60130 Saint Just en Chaussée
ECOVALOR - 60700 Pont Saint Maxence
MADECOISE SARL - 60112 CRILLON

Département : 80
CHAMBRE DE METIERS DE LA SOMME - 80440 BOVES
CHAMBRE REGIONALE DE METIERS DE PICARDIE - 80440 BOVES
VIDAM - 80100 ABBEVILLE
VIDAM - 80100 ABBEVILLE
VIDAM - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM SAS - 80048 AMIENS CEDEX 1
VIDAM SAS - 80048 Amiens Cedex 1

Prestataires dans les autres départements

Département : 59
CPN COMPTOIR DES PROFESSIONNELS DU NETTOYAGE S.A. - 59175 TEMPLEMARS

Département : 69
CTTN - 69131 ECULLY Cedex

Département : 75
FFBP - 75010 PARIS

Département : 95
VIDAM - 95310 SAINT OUEN L\'AUMÔNE


Répertoriez votre entreprise
Partenaires